jeudi 6 décembre 2012

Izia...

Izia joue avec elle-même, ses musiciens et le public ce soir au Trianon, et pour encore deux soirs avec une présence scénique rare.
En résumé, à la sortie, ça donne :

Izia danse,
Izia chante,
Izia déchante,
Izia déjantée,
Izia en verve,
Izia énerve,
Izia gratte,
Izia tambourine,
Izia a la voix grave,
Izia maitrise ses montées dans les aigus,
Izia a des passages à la Dee Dee Bridgewater,
Izia est belle,
Izia est la copine au franc parler qu'on aurait tous (ou presque) aimé avoir au lycée,
Izia a de la lumière dans son sourire,
Izia est rock,
Izia est pop (surtout derrière son piano pour sa si réussie "bastard song"),
Izia a de chouettes musiciens (du trio à cordes jusqu'à Seb, son petit copain gratteux talentueux),

Curieux et enthousiastes de natures, courrez-y !
Critiques et teigneux, passez votre chemin.